Enregistré, mixé et masterisé par Gilles Martin

Indochine 'La Republique des Meteors' (Sony Bmg) - Sortie le 09 Mars

Le plus controversé et culte des groupes français sort son onzième album, La République des Météors, accompagné à partir d'Octobre d'une tournée quasi sold-out dans l'héxagone et d'une date pour le stade de France le 26 Juin 2010. Indochine est de retour et risque de faire du bruit.

Résolument surprenant et percutant dans tous les domaines, La République des Météors est un disque hors norme, riche, qui ravivra les fans et qui énervera sûrement toujours autant les autres, pour peu qu'ils prennent la peine d'écouter et surtout de comprendre le tout sans idées reçues.

Les textes de ce nouveau cru transcendent par ce que Nicola Sirkis sait faire de mieux : le double sens évasif, noyé dans la poésie.

L'indochine de Wax, Un jour dans notre vie et Dancetaria, est de retour ! Si le concept de la guerre apparaît souvent de manière explicite, il en masque surtout le message global du conflit, sous toutes les métaphores possibles (Republika, Go rimbaud go, Union War, Junior song), point d'orgue sur Little Dolls, qui symboliserait tant l'alliance de deux ennemis que l'éloignement d'un couple, dont la jeunesse est morte avec la guerre.

Afin de mettre en oeuvre toute l'ambiguÏté requise, Nicola Sirkis semble délibérement utiliser un champs lexical précis  : hussard, maréchal, roi, reine, camarade, soldat, et avec parcimonie et pudeur, l'image de Dieu n'éclairant plus aucune utopie. Ces mots ne sont pas choisis au hasard puisque exprimant l'esprit de communauté et non, pour une fois, d'individualisme. Et c'est là, que contrairement aux apparences, Indochine livre finalement son premier grand message d'espoir, de solidarité, en invoquant au rassemblement des troupes.

En second plan, La République des Méteors se savoure telle une retrospective aboutie d'une carrière marginale et intimitable, celle d'Indochine, paradoxalement peu connue par le public, à l'exception de standards, ne demontrant aucunement le potentiel du groupe.

Fourmilière de tubes au sens le plus noble du terme, cet album est un évenement majeur et, disons-le, complètement inattendu !

Permettons-nous de contredire Nicola Sirkis, qui aura présenté le nouvel opus de son groupe comme le plus tourné vers la pop et l'electro ; il n'en est finalement pas grand-chose. Indochine, c'est du rock, aux influences multiples. Mais du rock qui se moque complètement d'être précédé d'une quelconque étiquette pour faire classe au pays des bobos. Et puis, en trente ans de carrière, Indochine n'a plus rien à prouver, et encore moins sa crédibilité : cette pluie de météorites en marque bien la preuve.

Newsletter

Email : 

Accès réservé

FLAM
8, Bd Ménilmontant
75020 Paris
FRANCE
Tél. 01 43 48 44 44
Fax 01 43 48 00 40